L’immigration aux États-Unis modifie le microbiome des immigrés

Mots clés : bien-être, microbiote intestinal, obésité, États-Unis. Des chercheurs à l’université de Minnesota et le Partenariat Somalien, Latino, et Hmong pour la santé et le bien-être disposent de nouvelles preuves selon lesquelles le microbiote intestinal des immigrés et des réfugiés s’occidentalise rapidement après l’arrivée d’une personne aux États-Unis. L’étude des communautés migrant de l’Asie…