Les résultats de tests menés par des chimistes à l’université de Connecticut montrent que les cigarettes électroniques à la nicotine sont équivalentes, voire légèrement pires, que les cigarettes du tabac sans bout-filtre quand il s’agit de causer des dommages à l’ADN. Ici, les résultats pour les cigarettes classiques.