Pourquoi les humains sont-ils le primate obèse ?

Mots clés : amaigrissement, cellules adipeuses, chimpanzé, graisse corporelle, malbouffe, obésité, tissu adipeux, tissu adipeux brun. Le coupable serait la malbouffe ou le manque d’activité physique. Mais bien avant l’épidémie moderne de l’obésité, l’évolution nous a rendues gros. Nous sommes les primates obèses, a dit Devi Swain-Lenz, un postdoctoral associé en biologie à l’université Duke.…

La biologie de la leptine ou l’hormone de la faim

Mots clés : cellules adipeuses, corticostérone, glycémie, graisse corporelle, hypothalamus, leptine, obésité, stress. Dans une nouvelle étude, des chercheurs de l’université de Yale offrent un aperçu sur la leptine, une hormone qui joue un rôle clé dans l’appétit, la suralimentation, et l’obésité, considérée techniquement comme l’hormone de la faim, de la dépense énergétique et de…

Carcinome hépatocellulaire, Pourquoi les hommes en sont plus susceptibles ?

Mots clés : adiponectine, cancer du foie, carcinome hépatocellulaire, cellules adipeuses, hormones sexuelles, obésité, tissu adipeux, États-Unis. Des chercheurs en Espagne ont découvert qu’une hormone sécrétée par les cellules adipeuses présentes aux niveaux supérieurs du corps chez les femmes peut empêcher les cellules du foie de devenir cancéreuses. L’étude, qui sera publiée le 3 avril…

La protéine clusterine liée aux maladies cardiaques et métaboliques

Mots clés : AVC, biologie systémique, cellules adipeuses, crise cardiaque, diabète de type 2, glycémie, graisse corporelle, maladie cardiaque, maladie coronarienne, maladies neurodégénératives, marqueur biologique, matrice extracellulaire, neurodégénération, obésité, résistance à l’insuline, stéatose hépatique, syndrome cardiométabolique, taux de cholestérol, tension artérielle, tissu adipeux, triglycérides. Durant une étude s’étendant sur près d’une décennie, des chercheurs de…

Le petit-déjeuner est-il le repas le plus important de la journée, pour vos cellules adipeuses ?

Mots clés : cellules adipeuses, diabète, exercice physique, glycémie, graisse corporelle, obésité, tissu adipeux. Prendre régulièrement le petit-déjeuner affecte les cellules de notre graisse corporelle en baissant l’activité de gènes impliqués dans le métabolisme des graisses et en augmentant la quantité de sucre qu’ils absorbent, d’après des nouvelles recherches publiées dans la revue The Journal…