Le régime Tsimane en Amazonie bolivienne menacé de disparaître ?

Mots clés : Californie, Japon, diabète de type 2, exercice physique, graisse corporelle, indice de masse corporelle, maladie cardiaque, maladie cardiovasculaire, obésité, potassium, taux de cholestérol, États-Unis. Du point de vue de la santé cardiaque, les Tsimanes sont un groupe modèle. Une population indigène à l’Amazonie bolivienne, les Tsimanes manifestent proche de zéro maladie cardiaque.…

Le coenzyme Q10 : Une molécule simple qui prévient ou soulage le pré-diabète

Mots clés : biologie des systèmes, diabète, diabète de type 2, démence, dérivés réactifs de l’oxygène, graisse corporelle, hyperinsulinémie, hyperlipidémie, maladie cardiovasculaire, maladies métaboliques, obésité, résistance à l’insuline, réticulum endoplasmique, stress oxydant, tissu adipeux. Les niveaux du coenzyme Q10 et la présence de résistance à l’insuline ont été analysés à travers une série de contextes…

L’homophilie neuronale ou comment votre cerveau révèle qui sont vos amis

Mots clés : amitié, graisse corporelle, homophilie, psychologie, réseaux sociaux. Vous percevez peut-être le monde de la même manière que le perçoivent vos amis ; c’est ce que révèle une étude de l’université de Dartmouth d’après laquelle les amis ont des réponses neuronales similaires face à des stimuli réels et ces similarités peuvent être utilisées…

Les dépôts de tissu adipeux compromettent la santé cardiaque

Mots clés : acides gras libres, graisse corporelle, insuffisance cardiaque, maladie cardiaque, résistance à l’insuline, tissu adipeux, tolérance au glucose, troubles métaboliques. L’insuffisance cardiaque est une maladie chronique qui ne devrait pas être sous-estimé. Entre un tiers et deux tiers des patients souffrant d’insuffisance cardiaque meurent de la maladie au bout de cinq ans. Alors…

Le petit-déjeuner est-il le repas le plus important de la journée, pour vos cellules adipeuses ?

Mots clés : cellules adipeuses, diabète, exercice physique, glycémie, graisse corporelle, obésité, tissu adipeux. Prendre régulièrement le petit-déjeuner affecte les cellules de notre graisse corporelle en baissant l’activité de gènes impliqués dans le métabolisme des graisses et en augmentant la quantité de sucre qu’ils absorbent, d’après des nouvelles recherches publiées dans la revue The Journal…